Du suspense comme on l’aime

Il existe des livres qui, sitôt ouverts, nous interdisent de les refermer avant de les avoir terminés. L’esprit du jeu de Marie-Pierre Bardou en fait partie, au point de, lorsque j’en ai commencé la lecture en juillet, l’avoir aussitôt arrêtée. Était-il si mauvais que cela ? Que nenni ! J’ai bien senti que j’allais être happée rapidement et comme j’étais moi-même en train d’achever l’écriture d’un roman, je ne pouvais me permettre d’être distraite de mon propre récit.

Lire la suite « Du suspense comme on l’aime »

Bonheur, bonheur, bonheur suprême !!!!!

jonathan-coe-agnes-boucher-blogueuse

Enfin un roman digne de ce nom. J’ai un peu de retard à l’allumage, puisque celui dont je vais vous parler date de 1997, bref, le siècle dernier, mais je m’en moque, tellement il est réjouissant et superbement construit.

Du coup, je vais m’en « enfiler » quelques autres dans la foulée et s’ils sont du même acabit, vous risquez d’entendre parler longtemps de Jonathan Coe.

Lire la suite « Bonheur, bonheur, bonheur suprême !!!!! »

Rentrée littéraire 2019, cinquième !

Eric-emmanuel-schmitt-agnes-bloucher-auteure-blogueuse

Bon ! Je viens de terminer la lecture du dernier Éric-Emmanuel Schmitt. J’ai hésité longuement avant de décider d’en faire un article sur ce blog. Je crains fort d’écorner un peu plus ma réputation bien amochée de « méchante ».

Nous avons tous une mère. Si ce n’est déjà fait, nous la perdrons tous un jour. Pour certains, cela n’aura apparemment aucun impact sur le cours de leur vie. Pour d’autres, cela résonnera peut-être comme une bénédiction, une réjouissance, une libération. Lire la suite « Rentrée littéraire 2019, cinquième ! »

Rentrée littéraire 2019, troisième !

jean-luc-coatalem-agnes-boucher-blogueuse

Voilà un livre comme je les aime, pudique et frémissant, profond et sans afféterie.

Breton, fils, neveu et petit-fils de militaires reconvertis dans le civil, l’auteur n’a jamais entendu parler de son grand-père Paol. Ni son père Pierre, un Finistérien taiseux, ni sa grand-mère Jeanne, n’ont jamais accepté de lui raconter les circonstances de l’arrestation de Paol, un jour de 1943, par les SS.

Lire la suite « Rentrée littéraire 2019, troisième ! »

Destruction et reconstruction

Vous vous en doutez un peu si vous avez lu mes deux premiers livres, j’ai une véritable passion pour la Vienne du tournant du 20ème siècle, tout à la fois capitale d’un empire en décrépitude et foyer culturel et artistique d’une richesse éblouissante, déjà concurrencée par Paris et Berlin. Les « phares » de cette époque se nomment Mahler, Klimt, Freud, Zweig, Schiele, Kokoschka, Schoenberg, Schnitzler, avant Kafka et Musil… Excusez du « peu »…

Lire la suite « Destruction et reconstruction »