Rendez-nous nos écrivains !

3474-70th-cannes-film-festival-photocall-for-the-film-based-on-a-true-story-d-apres-une-histoire-vraie-out-of-competition_6010798

Je suis atterrée. 😱😭😤

J’ai voulu faire un effort. Je n’ai pas aimé No et moi, vous le savez, je l’ai expliqué dans un précédent article. Ou à la rigueur, il faut le mettre entre des mains d’ados, voire de préados. Mais au moins, dans ce livre, il y avait une histoire, construite, des personnages, dépeints, une fin, claire, quoique bâclée.

Mais là ! Les Gratitudes ! Pas de fond, pas de forme ! Une écriture d’une banalité à pleurer ! Aucun récit, la vacuite littéraire personnifiée !

Lire la suite « Rendez-nous nos écrivains ! »

Et vive le marketing littéraire ! 😡

Laetitia-colombani-agnes-boucher-lrédactrice-web

Depuis 2017, le monde littéraire et les lecteurs encensent un petit livre que je n’ai pas lu, parce qu’il ne me tentait pas, La Tresse, de Lætitia Colombani, pour ne pas le citer.

Du coup, quand le second roman de cette auteure, Les Victorieuses, est sorti, et surtout parce que j’ai eu l’occasion de le lire sans l’acheter, je me suis dit que cela valait le coup de découvrir son travail et de me faire ma propre opinion.

Lire la suite « Et vive le marketing littéraire ! 😡 »

Déclencher un buzz sur le Web ?

Claire-nouvian-buzz-agnes-boucher-redactrice-web

Ce matin, 8 mai, grosse grasse mat’ de flemmarde… Le vent souffle dehors, l’horizon est bas, même si les nuages se coursent les uns les autres à vive allure et laissent apparaître des pans entiers de ciel bleu.

Surfer sur Twitter et Facebook

Sur mon portable Fairphone (éthique et responsable !), je regarde d’un œil encore endormi les derniers tweets et autres posts sur Facebook. L’un d’eux finit par retenir mon attention. Il concerne Claire Nouvian, fondatrice du mouvement politique Place Publique avec Raphaël Glucksmann.

Lire la suite « Déclencher un buzz sur le Web ? »

On ne peut pas plaire à tout le monde

 

facebook-like-and-dislike-650x0

J’en ai fait l’intéressante et inquiétante expérience avec le dernier extrait de chapitre des « tribulations d’une trentenaire », que je diffuse au fur et à mesure de sa rédaction sur mon blog. Je partage également l’information sur les réseaux sociaux, en particulier « Face de bouc », sur ma page et dans des groupes.

Je sais que cet opus peut sembler caricatural, et ce chapitre notamment. Cependant, nous sommes tous différents, nous n’avons pas reçu la même éducation, nous ne vivons pas  de façon similaire. A mon sens, c’est ce qui est passionnant dans « l’humain ».

Lire la suite « On ne peut pas plaire à tout le monde »

Notre histoire…

Cathedrale-Notre-Dame-nuit-630x405-C-Thinkstock

Voilà, hier soir, nous assistions tous médusés, désespérés, incrédules, devant notre écran ou rassemblés dans les rues, à ce spectacle inimaginable. Notre-Dame de Paris était en train de lutter contre un incendie d’origine a priori accidentelle. Plus de huit cents ans d’Histoire de France, d’Art et de Foi chrétienne flambaient sous nos yeux stupéfiés et terrifiés. À cette heure, le feu est circonscrit, mais non totalement éteint.

Lire la suite « Notre histoire… »

Je suis snob et j’ai un cœur de pierre

No-et-moi

C’est ce que j’ai pensé, pour la énième fois depuis que je sais lire et apprécier une bonne prose, en découvrant les critiques de No et moi de Delphine de Vigan sur Babelio.

Tout le monde est « émotionné », voire « bouleversifié » par ce roman. En ce qui me concerne, je me suis prodigieusement ennuyée, pour rester polie, tant j’ai trouvé le style simpliste, scolaire, pour ne pas dire paresseux, et le propos gnangnan au possible, convenu et sans aucune imagination. 😤

Lire la suite « Je suis snob et j’ai un cœur de pierre »

Et si le hasard devait être bousculé ?

Je poursuis ma balade au pays d’Éric Rohmer, toujours grâce à la rétrospective qu’Arte propose en ce moment. 🥰

Après les hésitations et interrogations de vingtenaires en mal d’amour, abordons avec le « Conte d’automne » les désirs cachés et tergiversations lucides de quadragénaires, à la fin du siècle dernier, avec cette liberté de ton et cette délicieuse affectation, chères au cinéaste.

Lire la suite « Et si le hasard devait être bousculé ? »