Mon site Web est superbe !

Article-blog-agnes-boucher-site-internet

Pourtant, personne ne vient le visiter !

Voilà une remarque très souvent formulée par les (auto)entrepreneurs ; ils ont parfois investi de l’argent dans la création d’un site et ont fait confiance à une agence marketing ou un graphiste ; s’ils sont sans revenus ni salaire, ils ont pris beaucoup de temps et ont mis énormément d’énergie à concevoir et construire la structure dudit site eux-mêmes, décider de son architecture, choisir les photos, rédiger le contenu.

Tout a son importance

Ils ont bien fait ; ces premiers éléments sont essentiels. Mais penser qu’ils sont suffisants est une grossière erreur. Ils doivent également être agencés dans les règles de l’art pour développer au maximum le SEO – Search Engine Optimization –, soit en français l’optimisation pour les moteurs de recherche.

En effet, un site Web, pour posséder une bonne visibilité sur Internet, doit être doté de multiples qualités. Tous ces éléments, déjà, ont-ils été correctement organisés ? N’oubliez pas que de mauvaises pratiques vous pénalisent : le contenu de faible valeur, le vol ou le doublon de pages, l’abus de mots-clés sont des techniques sanctionnées par Google et consorts.

Le référencement naturel

Souvent, les entrepreneurs qui créent eux-mêmes leur site Web croient mieux connaître les termes de vocabulaire nécessaires à leur référencement. D’un côté, ils ont raison. Vous êtes des professionnels et jamais je ne remettrai en doute vos compétences et savoirs.

J’ai eu une sensation similaire lorsque je travaillais comme coach et formatrice et que je m’entêtais à préférer des mots que je pensais essentiels… Pour moi, certes, mais pour mes prospects et clients ?

C’est à eux que vous devez réfléchir et imaginer les formules qu’ils vont choisir pour vous trouver. Ne pas faire votre métier est donc pour moi un atout : je peux mieux identifier les vocables adaptés aux recherches potentielles de votre cible, notamment en me mettant facilement à sa place.

Les réseaux sociaux

Parmi vous, certains les adorent ; d’autres, au contraire, les ont en horreur. On y trouve n’importe quoi et souvent, on a la sensation que les gens passent rapidement sur l’information sans nécessairement la creuser, voire seulement la lire.

Être présent sur un réseau social est d’abord une manière d’optimiser votre référencement naturel. C’est une « autre » porte d’entrée à votre activité pour les moteurs de recherche, et le principal d’entre eux, l’inévitable Google.

Vous réaliserez vite que la visibilité de votre site est meilleure dès que vous aurez construit une page Facebook cohérente, ouvert un compte twitter, et que vous les aurez liés à votre site.

Si en plus, vous les animez et parvenez à créer une communauté investie, vous avez gagné encore en visibilité ET en notoriété.

Google Business

Ne nous mentons pas, le géant américain a encore de beaux jours devant lui avant que nos micros moteurs de recherche Qwant ou Lilo parviennent à lui tailler réellement quelques croupières.

Ne pas entrer dans le « jeu » de Google, c’est se fermer à soi-même les portes de la visibilité et de la notoriété. Vous devez en effet suivre au minimum ses règles, utiliser les outils qu’il propose, pour vous donner un maximum de chances, d’autant plus si votre clientèle est locale.

Et évidemment, faites de même avec d’autres moteurs, susmentionnés ou d’autres encore.

Donnez du temps au temps

Enfin, ne rêvez pas. Le plus performant des sites ne sera pas référencé immédiatement. On a beau vouloir que tout aille à la vitesse de l’éclair, reconstruire des cathédrales comme s’il s’agissait de vulgaires immeubles en béton n’est ni réaliste ni réalisable. Le monde ne s’est pas fait en un jour, mais en sept. Cela signifie que, même avec la mise en œuvre du meilleur référencement et des liens savamment tissés en tous sens, une visibilité optimisée sur le Web ne viendra que peu à peu.

Avant de mettre toute mon énergie dans mon activité de rédactrice Web, j’ai eu une vie de coach et de formatrice ; et aussi d’auteure et de blogueuse. J’ai donc pas mal de références à mon actif sur Google, des articles de presse, émissions de radios, critiques de livres, etc.

Cela fait que, si vous tapez mon nom sur Qwant, Bing ou Lilo, mon site Web apparaît en première page et en seconde position de résultats derrière mon article Wikipédia ; sur Yahoo, le résultat est quasi similaire puisque mon site est toujours première page, mais en troisième position, car la page Facebook le précède.

Sur Google, c’est la « cata ». Une de mes amies m’en a fait l’autre jour la réflexion. Les cordonniers sont les plus mal chaussés, donc, je n’y prêtais pas attention. Avec un peu de « travail », mon site est remonté en 4 jours du 58ème au 31ème rang… puis quelques heures plus tard, à la 27ème Je sais !!! J’ai encore du boulot, mais c’est très encourageant !

Et là, je ne vous parle que de référencement sur votre nom. Pensez alors à ce qu’il en est pour vos mots-clés… ☺️

N’hésitez pas à me contacter et on en discute.

Agnès Boucher, rédactrice web

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s